Les Paniers Marseillais
Une autre économie est possible...

Fleurs

La Fleur

Il faut du courage pour devenir une plante et il faut de l’amour pour devenir une fleur. La fleur veut dire que l’arbre est en train d’ouvrir son cœur, de libérer son parfum et de donner son âme, déversant son être dans l’existence.

La fleur nous émeut, nous fascine toujours.

Nous l’aimons dans les champs, libre avec le vent, enivrant les insectes qui viennent leur rendre hommage. La fleur est un don de la nature à la Vie. Nous l’aimons aussi dans nos maisons pour la colorer et la parfumer, y apporter une note de fraicheur ou capiteuse, selon nos besoins. Elle nous offre son essence pour nous enivrer aussi ou pour nous soulager de nos maux. Elle nous offre son langage d’amour et parle pour les amoureux. Elle joue l’apothéose de la symphonie de la Vie qui de la graine s’épanouit en plante dont l’objectif est de s’accomplir dans la fleur.

Olivier et Lydia ont choisi de nous offrir des fleurs. Ils les cultivent là-haut en Provence sur leurs terres à l’abri de serres ou en plein champ. Ils y mettent tout leur cœur, laissant s’exprimer la Vie, celle qui dérange le regard, qui « abîme » la feuille ou le bord de la pétale. Ils ont lâché prise quand à la perfection, la rentabilité à 100%. Ils ont choisi la culture qui fait avec les autres participants de la Nature. Ils élèvent leurs plantes vers le ciel en les respectant : pas de pesticides ni d’herbicides, pas de forçage non plus. Par contre ils prodiguent une vigilance de chaque instant, un regard attentif qui leur permettra d’apporter le nécessaire pour pallier à une carence éventuelle. Ils respectent les saisons des fleurs, comme le fait l’agriculteur de nos paniers avec les tomates. Ils n’obligent pas la plante.

Horticulture biologique avec Olivier Coince dans le verdon Emission Prioriterre du 23 Mars sur France 3 provence-alpes, 24 Mars sur France 3 côte d’azur. Par Eric Dehorter

Les fleurs le leur rendent bien. Elles s’épanouissent avec bonheur et ils pourront ainsi nous offrir leur beauté vigoureuse. Elles vont ensoleiller nos cœurs pour une bonne quinzaine de jours.

Les cultures vont varier d’une saison à l’autre.

Au printemps, vont s’épanouir les narcisses, jonquilles et les tulipes avec la pivoine et les œillets à partir de mai, en juin les alstroémères, les dahlias et les godétia les retrouveront. Pendant l’été, nous verrons dans les bouquets, les agapanthes, les cartames, dahlias, glaïeuls et lys, statices, tournesols et la reine marguerite. Puis l’automne verront arriver les anémones, mufliers, renoncules qui se joindront à l’anémone pour réchauffer nos journées d’hiver. Mais les fleurs font bien d’autres miracles.

Après avoir réjoui les yeux, elles peuvent aussi nous réjouir les papilles : sans fleurs, point de légumes . Elles sont là, fidèles, s’offrant à l’insecte pour se transformer en fruits qui seront cueillis et mis dans nos paniers par les agriculteurs. Sans elles, rien ne serait possible. Pas de PAMA.

Nous apprécions tous une de leurs offrandes faite à la nature et transmutée par les abeilles : le miel. Le miel qui prend la couleur et la saveur des fleurs butinées. Clairs et parfumés sont ceux de lavande, sirupeux et coloré ceux du châtaigner ou de sapins. Les miels mille fleurs des champs nous emmèneront sur les flancs des montagnes au printemps. Ceux de chez nous, lavande, garrigue, romarin, thym à l’odeur prononcée vont nous tonifier et nous fortifier pour l’hiver. Aujourd’hui la palette est grande. Nous avons l’embarras du choix.

Plus subtils seront leurs parfums capturés par l’eau ou l’alcool , ainsi l’eau de rose , ou l’eau de fleur d’oranger utilisée pour se rafraîchir le visage ou bien dans la tapisserie (les gâteaux à l’eau de rose de Tunisie ou du Maroc et les navettes de St Victor à l’eau de fleur d’oranger).

Je ne dirai rien des parfums dont les mélanges coûtent des petites fortunes et qui tentent de plaire à autrui.

La distillation nous offre aussi des huiles essentielles pour nous soigner si l’on est sensible à la phytothérapie plutôt que l’antibiothérapie. Ainsi les fleurs de Bach : élixirs de fleurs sauvages cueillies le matin au moment de la rosée et infusées au soleil, à l’exception du bourgeon de marronnier et de l’eau de source. Les fleurs de Bach aident à rééquilibrer les états émotionnels qui perturbent le cours de votre vie et à surmonter découragement, tristesse, peurs, indécision, manque de confiance, désintérêt…

Les fleurs seront aussi cueillies pour entrer dans nos cuisines  : la plus riche en parfum est bien le safran, pistil de la fleur du Crocus sativus et dont la cueillette demande beaucoup de soins et de patience. Elles nous aideront aussi à trouver le repos en prenant leur place dans les tisanes ; le tilleul et la camomille sont les plus répandues.

Nous les retrouverons aussi dans nos fromages en particulier ceux d’abondance ou du Beaufort restitueront l’odeur et le goût des fleurs des prés broutées pendant l’été par les vaches de Savoie.

Les fleurs sont aussi des ambassadrices et transmettront les messages à qui veut les entendre  : le lilas mauve dira que « Mon cœur est à vous » ou la marguerite « Je ne vois que vous » ; la rose affirmera l’amour ainsi que la tulipe et l’azalée. La violette ou le bleuet seront plus timides pour dire l’amour caché. L’œillet mettra de l’ardeur et l’orchidée la ferveur. La coquetterie se dévoilera avec le muguet. Le glaïeul invitera à un rendez-vous, et la gueule de loup exprimera les désirs. Par contre l’anthémis transmettra la fin de l’amour, le pois de senteur lui ne croit pas en vous et la renoncule vous fera des reproches. L’anémone invitera à la persévérance, le mimosa indiquera la sécurité, le myosotis un souvenir fidèle et la pensée des pensées affectueuses.

La fleur est, par excellence, la forme derrière laquelle il y a le son - le tout puissant mantra créateur. En plus de cela, la fleur représente tous les autres éléments de la nature dont elle est la synthèse parfaite : l’air, l’eau, le feu, la terre, et elle est encore tous les différents sens de l’homme car elle peut être vue par sa couleur, sentie par son parfum, goûtée par son miel, touchée par les doigts qui la cueillent et même entendue par celui qui a la patience et l’oreille assez fine pour percevoir le déroulement de ses pétales. Il y a certaines fleurs, la primevère du soir, par exemple, qui s’épanouissent en quelques minutes et qu’on voit trembler sur leur tige, si forte est la vibration de vie qui les saisit au moment de leur éclosion. La fleur est la conscience psychique de la nature, exprimant ce qu’il y a de plus haut et de plus humble, ce qu’il y a de plus précieux et de plus minutieux. Elle est un grand pouvoir non-révélé. (Le rôle des fleurs – Mère)

Un rêve : se laisser aller dans un matelas de pétales de rose.

La fleur occupe une place importante dans nos vies mais n’est-ce pas parce que la beauté d’un être humain est comme celle d’une fleur, incommensurable et si fragile...

Repères de fleurs aux Paniers Marseillais

Les Paniers Marseillais vous offrent des fleurs avec Olivier et Lydia Coince, des tisanes et des huiles essentielles avec Aline Boi. Le safran vous est disponible chez Corine à Gémenos ou chez Céline à Roquevaire, et l’eau de rose chez Bérengère. Vous dénicherez aussi des fleurs d’hibiscus chez Epice, du miel proposé par Les ruchers de la Durance, Nathalie et Tristan Favre et par les ruchers du forest.

Et vous, qu’offrez-vous aux fleurs ?

      ©2011-2014 - Les Paniers Marseillais Design Anne Le Dantec