Les Paniers Marseillais
Une autre économie est possible...

À lire

Retour des PAMA sur le week-end à Le Thor

Retour des PAMA sur le week-end au Thor

Chaque année les PAMA se rendent au Thor pour participer à la « Faites sans OGM », organisée par l’association Foll’Avoine et ses partenaires.

Nicolas Brumauld (chargé de mission des PAMA et adhérent engagé) et Monique Diano (co-présidente des PAMA) sont partis le samedi 16 au matin de Marseille pour rejoindre le village médiéval et sans OGM du Thor.

Et oui, le Thor est la première commune de France officiellement sans OGM. Pour en savoir +, un article a été publié sur le site des PAMA pour présenter ce village pas comme les autres !

Revenons à nos légumes. Après avoir installé le stand PAMA, Monique et Nicolas se sont relayés pour participer aux différentes activités proposées :

Les ateliers de travail : « L’impunité des multinationales » et « La marchandise du vivant ».

Ou savoir comment les multinationales agissent et fonctionnent ? À Bruxelles, les multinationales sont représentées par 1500 lobbyistes avec de très gros moyens et dont l’objectif quasi principal est la désinformation. Ces multinationales sont des machines à breveter. Après avoir volé aux agriculteurs leurs semences, elles les brevettent et les revendent aux paysans...Pour plus de renseignements RDV ici.

Lors de ces ateliers, une question a été soulevée : pourquoi ne peut-on pas faire notre lobby à nous ? Oui on peut toujours, mais face à une masse énorme d’argent que vaudrait notre pot de miel ?

Il a été dit que chacun a sa part de responsabilité, on est finalement tous lobbyistes. Il faut multiplier les actions pour s’élever ensemble et nombreux contre le « brevetage » du vivant.

Il faut s’engager pour une libre circulation des semences entre paysans comme le font déjà certaines personnes (exemple : Jean-Luc Danneyrolles) et certaines associations (exemple : Kokopelli).

Et puis et puis, il faut que les paysans disent clairement qu’ils utilisent leurs semences et si la justice s’attaque à eux, toute la communauté doit être prête à les soutenir. De nombreux exemples nous ont montré qu’il était possibles de s’opposer aux lois et finalement d’avoir gain de cause devant les tribunaux (exemple : les faucheurs volontaires, la commune sans OGM du Thor, etc.).

Ces ateliers étaient animés par de nombreux témoignages d’espagnols, de gallois, d’italiens, etc. tous convergeant dans le même sens.

La conférence : Avec Christophe Bonneuil, historien, Graeme Hayes, sociologue « Quelles sciences pour quelle société ? Enjeux démocratiques. »

Les conférenciers sont revenus sur le rôle de la recherche et des chercheurs dans notre société moderne. De fait, la recherche est pilotée de plus en plus en amont alors que selon les conférenciers, elles devraient être au service des enjeux sociétales.

Il devient de plus en plus difficile de proposer un sujet de recherche qui n’est pas piloté en amont. Certains se sont opposés à ce pilotage (Barbara Van Dyck, Gilles Eric Séralini, Christian Vélot, etc.) ? Ces lanceurs d’alerte, estiment qu’ils ont en possession d’éléments qu’ils considèrent potentiellement dangereux pour l’homme, la société, l’économie ou l’environnement. De manière désintéressé, ils décident de les porter à connaissance d’instances officielles, d’associations ou de médias parfois contre l’avis de leur hiérarchie.

Pour conclure, retenons que la recherche doit être au service des enjeux sociétaux en lien avec les associations, les réseaux du secteur, les citoyens, etc. malgré des cadres qui sont imposés aux chercheurs et qui sont parfois difficile à dépasser. Alors soutenons-les !

Le dimanche, comme à chaque édition, a eu lieu le Tribunal populaire international où était jugé :

« L’Affaire Bablok : Monsanto fait appel ».

Des citoyens jouent le rôle de procureur, témoins à charges, juge, etc. durant un jugement du tribunal populaire international. Une manière ludique d’appréhender la justice internationale.

Nous recommandons à tous de venir participer à cet événement qui a lieu chaque année au Thor, pour les enfants comme pour les grands, c’est le moment de rire, étudier, s’amuser et échanger !

Alors rendez-vous l’année prochaine !

La Provence 30/05/17 Hommage à Monique Diano

L’Observatoire RESOLIS parle des Paniers Marseillais

Semaine du Gout 2016, La Provence

Les Paniers Marseillais, le bio solidaire

Plein champs : Divers’Etik, du commerce équitable au PAMA

Les épiceries à vrac, une solution pour lutter contre la pollution plastique

Compte-rendu de réunions- décembre 2015

Etude de prix, La Bio en circuit-court et direct producteur, canal de distribution le plus économique !

Les Teikei, ou comment une nouvelle économie solidaire est née au Japon.

Les Paniers Marseillais, bilan et chantiers

Dystopia, main basse sur l’agriculture.

Tout peut changer, Naomi Klein

Le business est dans le pré

Les Usurpateurs : Comment les entreprises transnationales prennent le pouvoir ?

"Vandana Shiva pour une désobéissance créatrice"

Le Monde a-t-il un sens ?

Nourrir la planète

Guerilla Jardinière

Une autre finance pour une autre agriculture

Manger bio, c’est mieux.

’Le Jardinier Maraîcher : Manuel d’agriculture biologique sur petite surface’

LA 7ème fête des PAMA dans La Marseillaise

"Le réseau qui fait aimer le bio" - interview de Monique Diano à la fête des PAMA par la Provence - Mardi 11 juin 2013

"On peut manger local et bio au meilleur coût"- Interview de Nicolas Brumauld par la Provence - Dimanche 9 juin

Le Thor, première commune sans OGM

Les PAMA - Ils réagissent à la crise post lasagnes à la viande de cheval - La Marseillaise - 12 mars 2013

Ils se mobilisent pour sauver les bastides marseillaises - La Provence - Dimanche 10 mars 2013

"La ville doit être désormais fertile" 3 questions à Jean-Noel Concales, maîtres de conférence - La Provence - Dimanche 10 mars 2013

La résistance des paysans urbains - La Provence - Dimanche 10 mars 2013

Voyage d’étude en Italie Pama-Crisoperla : « associazione biologica per l’economia solidale »

Une bibliographie

      ©2011-2014 - Les Paniers Marseillais Design Anne Le Dantec