Michaël Tavlioglu - Pepin'hier de demain

michaeltavioglupepinhierdedemain_capture-decran-2024-07-09-160608.png
Présentation : Étant autodidacte et curieux de nature, mon chemin de vie m'a progressivement dirigé vers cette évidence: je veux travailler avec le monde du vivant et essayer d'amener ma pierre dans l'édification d'un monde meilleur.
: : 'J'ai tout d'abord suivi des études universitaires en mathématiques, puis effrayé par l'abstraction nécessaire pour me diriger vers la recherche j'ai poursuivi sur des études d'histoire. Après ces quelques années post bac, j'ai pris en main le patrimoine familial en devenant trader indépendant pendant plus de deux ans. Puis j'ai suivi une formation pour devenir croupier, pour devenir ensuite joueur de poker pendant de nombreuses années.
: : Après ces années à vivre dans les chiffres, le vice et la malbouffe, je me suis interrogé sur le sens de ma vie et je n'en ai pas trouvé. C'est pourquoi à 34 ans, j'ai pris mon premier gros virage professionnel: mon meilleur ami étant importateur, il venait d'introduire en France une nouvelle gamme d'extracteur de jus et m'a sollicité pour leur commercialisation dans les salons bio et les foires. Par ce biais, j'ai vraiment commencé à m'intéresser aux plantes et à leurs vertus, j'ai pu rencontrer beaucoup d'acteurs du bio de toute la France et donc me sensibiliser à cette cause qu'est la préservation de notre environnement. Pour moi, il me semble nécessaire que chacun puisse être en contact direct avec des plantes comestibles dans son jardin ou sur son balcon. Il existe une multitude de plantes comestibles allant du couvre sol jusqu’à l’arbre et nous n’en cultivons qu’une partie.
: : C’est pourquoi après quelques années à faire mon potager, tout en m’initiant à plusieurs aspects de la permaculture, j’ai décidé d’entamer une formation agricole pour devenir pépiniériste. J’ai donc passé un BPREA à Auriol que j’ai terminé en juillet 2023. Mes recherches pour trouver un terrain agricole étant vaines, pour commencer mon activité, j’ai décidé de m’installer dans mon jardin (moins de 500m² ), afin de pouvoir produire mes premières générations tout en apprenant de mes erreurs. J’y ai mis une serre de 35m² dont une partie que je tends à rendre bioclimatique, et le reste de la surface pour mes plantes et mes poules en jonglant avec les essences pour pas qu’elles ne me les mangent. Depuis avril 2024, j’ouvre la Pépin’Hier au public et je commercialise aussi sur certains marchés(halle de la barasse et événements divers)
: : Le choix de mes essences Lors de ma formation, j’ai eu l’occasion d’avoir 3 lieux de stage où j’ai pu voir différents chemins qui s’offrent à nous quand on veut devenir pépiniériste. - Marie Moyer du Tracteur rouge à Aubagne qui est spécialisée dans la vente de mottes pour les agriculteurs Bio de la région. - Nicolas Aillaud à Venelles spécialisé dans les plantes typiques de la région - et Alexandre Tramier à Orange collectionneur de sauge et de ppam
: : C’est donc autour de ces 3 axes que j’oriente ma démarche: découvrir et proposer le maximum de plantes comestibles d’ici ou d’ailleurs, anciennes ou oubliées, et adaptées à nos climats( sauf quelques plantes coup de coeur qui sont gélives). Pour le moment je présente environ 140 essences différentes(sans compter les potagères).. Il y a une grande majorité de vivaces: absinthe, sauge officinale, ou romarin pour les classiques, mais aussi des agastaches, des monardes, et beaucoup d’autres avec des senteurs et des goûts originaux.
Les Produits : Potagères, aromatiques, fleurs, herbacées, etc..
Fréquence et Saison : Trimestrielle, toute l'année
Achetez ces produits : https://monpaniermarseillais.org/