Hommage à Marie-Thérèse Mounif

 : Je ne sais pas pourquoi je suis triste, je ne sais pas...
Peut-être est-elle une de ces personnes qui sont si évidentes qu'elle font partie de notre intérieur à notre insu...
Peut-être la perte d'un être exceptionnel de simplicité...
Peut-être cette humanité qui nous manque déjà...
Peut-être ce souvenir si tenace, des bonbons aux enfants
...et leur joie en partage, Marie-Thé comme la plus heureuse des grand-mères.
Peut-être...

Je ne sais pas pourquoi ces larmes qui viennent, je ne sais pas...
Les mots...les mots ne suffisent pas.
La colère...surement pas.
La vie qui file et qui défile devant soi, qui s'en va.
Les rimes entêtées qui martèlent les pourquoi.

Merci Marie-Thé d'avoir existé.

Pourquoi l'injustice de la vie ?
Pourquoi tant de haine chez les uns ?
Pourquoi tant de bonté chez d'autres ?
...les autres si peu hélas, si loin désormais
Pourquoi est-il si difficile de dire "je t'aime"?

Au revoir Marie-Thé, nous t'aimons tous.

Tu resteras comme une lumière si vive, si présente.
Tu resteras comme ces nœuds qui nourrissent l'amitié.
Tu resteras comme ces mots libres qui nourrissent le poète.
Tu resteras parmi nous, parmi les tiens, parmi ta famille.
Tu resteras...

Au revoir Marie-Thé, nous t'aimons tous.

De Noureddine BOULABEIZ